Accueil et actualités

Le GERES est une association à but non lucratif, créée en 2006, qui se donne pour principale mission : de grouper les personnes physiques et morales tout aussi bien en France qu’en Europe et dans le reste du monde qui, tout en intervenant dans l'enseignement supérieur, s’intéressent à l’Espagnol de Spécialité (ESP), entendu comme branche de l’hispanistique qui traite de la langue, du discours et de la culture des communautés professionnelles et groupes sociaux spécialisés hispanophones ainsi que de l’enseignement de cet objet.

El GERES es una asociación sin fines de lucro, creada en 2006, que se fija el objetivo de agrupar a las personas físicas y morales tanto en Francia como en Europa y en el resto del mundo que, interviniendo en la enseñanza superior, se interesen en el Español de Especialidad (ESP) entendido como rama de la hispanística que trata de la lengua, del discurso y de la cultura de las comunidades profesionales y de los grupos sociales hispanófonos especializados como así también de la enseñanza de dicho objeto.

Actas de candidatura para la Junta Administrativa: Mandato 2022-2025

Télécharger
ARMENTA.pdf
Document Adobe Acrobat 119.0 KB
Télécharger
bourbon.pdf
Document Adobe Acrobat 90.8 KB
Télécharger
CUENCA.pdf
Document Adobe Acrobat 212.6 KB
Télécharger
DEHOYOS.pdf
Document Adobe Acrobat 177.7 KB
Télécharger
FASANO.pdf
Document Adobe Acrobat 43.3 KB
Télécharger
Gutierrez.pdf
Document Adobe Acrobat 15.6 KB
Télécharger
LOMENA GALIANO.pdf
Document Adobe Acrobat 48.3 KB
Télécharger
Patin.pdf
Document Adobe Acrobat 67.3 KB

Annulation du décret et de l’arrêté du 3 avril 2020 portant sur l’obligation de se présenter à une certification en anglais pour obtenir une licence, un DUT ou un BTS

L'action portée par le groupe des  Associations ( dont le GERES fait partie) a porté ses fruits et le Conseil d’État a annulé le décret qui imposait la certification obligatoire en anglais.

Le collectif des associations a rédigé un Communiqué de Presse que vous trouverez ci-dessous.

Dans sa décision du 7 juin 2022, le Conseil d’État a fait droit au recours déposé par les 15 associations en septembre 2020 et annule donc le décret et l’arrêté du 3 avril 2020 portant sur l’obligation de se présenter à une certification en anglais pour obtenir une licence, un DUT ou un BTS.

Rappel des faits

En dépit de protestations de tous horizons et d’un vote défavorable du conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER), le 3 avril 2020 paraissait un décret qui conditionnait l’obtention de diplômes de 1er cycle de l'enseignement supérieur à la simple passation d’une "évaluation externe" en langue anglaise – sans condition d’obtention, de résultat ou de niveau minimal. Dès sa parution, l’ensemble de la communauté universitaire et scientifique s’est opposé à ce décret, dénonçant entre autres :

- une atteinte au plurilinguisme au sein des universités par la seule obligation de l'anglais et, de ce fait, un appauvrissement des profils des étudiants et étudiantes en termes de langues vivantes.

- le financement d'organismes privés par de l'argent public pour l’obtention d’un diplôme national public, puisque le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESRI) imposait des certifications venant d’organismes certificateurs privés (le coût total de cette mesure se serait élevé, à terme, à 32 millions d’euros).

Interpellé à plusieurs reprises par de nombreux courriers d’associations, de sociétés savantes et universitaires, d’hommes et de femmes politiques ou encore de pétitions, le MESRI n’a jamais répondu aux demandes de dialogue. Aussi 15 associations civiles et universitaires, non syndicales, ont–elles décidé de déposer un recours devant le Conseil d’État.

Loin de retirer sa mesure décriée et contestée, le gouvernement a désigné comme prestataire une société privée grecque, LanguageCert, quasi inconnue alors même que l’argument phare du Ministère pour justifier la mise en place de cette mesure résidait dans la « reconnaissance internationale et par le milieu socio-économique » de la certification choisie. Mis devant sa propre contradiction, le Ministère a fini par dénoncer le marché qu’il avait lui-même initié tout en maintenant l'obligation de certification, renvoyant aux établissements d'enseignement supérieur la responsabilité de la mise en œuvre du décret.

Celle-ci s'est avérée particulièrement problématique, à tous les niveaux. En effet, le coût financier de cette opération s'est avéré excéder l'enveloppe budgétaire allouée par le MESRI. Le coût organisationnel a également été très important, puisque ce sont les établissements qui ont dû fournir les personnels pour la surveillance et la correction, ainsi que les salles et le matériel. Dans le cas où ils avaient opté pour des sessions en ligne, il est apparu que les étudiants devaient être surveillés par des sociétés de télésurveillance rémunérées par les organismes de certification.

Décision du Conseil d’Etat

Après presque deux ans d’instruction, deux mémoires déposés et une audience publique, les juges du Conseil d’État ont suivi les conclusions du rapporteur public et ont donc considéré que le décret attaqué méconnaissait le deuxième alinéa de l’article L. 613-1 du code de l’éducation. En d’autres termes, le décret est frappé d’illégalité car "seuls les établissements accrédités par l’État peuvent délivrer les diplômes nationaux conduisant à l’obtention de grades ou de titres universitaires, tels ceux énumérés à l’article D.613-6 du code de l’éducation", ce qui exclut de fait les certifications issues de structures privées.

Par conséquent, le décret du 3 avril 2020 relatif à la certification en langue anglaise pour les candidats à l’examen du BTS, ainsi que l’arrêté du 3 avril 2020 relatif à cette certification pour les candidats inscrits aux diplômes nationaux de licence et de DUT sont annulés, à l’exception de l'article 2 et du II de l'article 4 de l'arrêté, portant sur la licence professionnelle.

Concernant les licences professionnelles, il est offert la possibilité aux associations de demander à la Ministre l’abrogation du décret du 6 décembre 2019, en se basant sur la déclaration d’illégalité du décret du 3 avril 2020 par le Conseil d’État.

Suite à cette décision, deux organisations étudiantes demandent le remboursement par l’État des frais engagés pour la passation de cette certification, tant par les acteurs et actrices de l’enseignement supérieur que par les étudiantes et étudiants.

 

1.     L’Association des Chercheurs et Enseignants Didacticiens des Langues Étrangères (ACEDLE) https://acedle.org/

2.      L’Association pour le Développement de l’Enseignement de l’Allemand en France (ADEAF) https://adeaf.net/

3.     L’Association Française d’Études Américaines (AFEA) http://afea.fr/

4.     L’Association Française de Linguistique Appliquée (AFLA) http://www.afla-asso.org/

5.     L’Association Francophonie Avenir (AFRAV) https://www.francophonie-avenir.com/

6.     L’Association des Germanistes de l’Enseignement Supérieur (AGES) http://de.ages-info.org/fr/

7.     L’Association des Professeurs de Langues en Instituts Universitaires et Technologiques (APLIUT) https://apliut.fr/

8.     L’Association pour la Recherche en Didactique de l’Anglais de Spécialité (ARDAA) http://www.ardaa.fr/

9.     La Fédération Nationale des Associations Étudiantes Linguistes (FNAEL) https://www.fnael.org/

10.  Le Groupe d’Étude et de Recherche en Anglais Spécialité (GERAS) https://www.geras.fr/

11.  Le Groupe d’Études et de Recherche en Espagnol de Spécialité (GERES) https://www.geres-sup.com/

12.  L’Observatoire Européen du Plurilinguisme (OEP) https://www.observatoireplurilinguisme.eu/

13.  Le Rassemblement National des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur (RANACLES) https://www.ranacles.org/

14.  La Société des Anglicistes de l’Enseignement Supérieur (SAES) https://saesfrance.org/

15.  La Société des Italianistes de l’Enseignement Supérieur (SIES) https://www.sies-asso.org/

Les porteurs de ce recours remercient chaleureusement toutes les personnes, associations ou structures (ADALSIC, Fédération Alsace Bilingue et Europe Démocratie Esperanto) pour leur contribution à cette action.


Les réseaux sociaux du GERES

Queridas y queridos colegas:
Conscientes de la importancia que tiene la gestión de la comunicación institucional con los diferentes grupos de interés, el GERES abre una cuenta de correo electrónico dedicada a este efecto. Rogamos a cuantas personas estén interesadas en ponerse en contacto con nuestra asociación que utilicen la siguiente dirección de correo electrónico: geresfrancia.comunicacion@gmail.com
En este sentido, el GERES amplía su presencia en las redes sociales. Ya se puede seguir la actividad de nuestra asociación en Twitter (@GERES_Francia), Instagram (@geresfrancia) y Youtube (https://www.youtube.com/channel/UCAn_D2FygMtzGSKNOBjrzVQ). En las próximas semanas se irán aportando cambios a las cuentas del GERES ya existentes en LinkedIn y Facebook.


Campagne d'adhésion 2022

Afin de faciliter l'inscription des utilisateurs et pour installer une démarche écoresponsable, l'adhésion au GERES se fait dorénavant à l'aide d'une procédure en ligne dématérialisée. Pour adhérer, cliquez ici.

Con el objetivo de facilitar la inscripción de usuarios y para realizar asimismo un trámite ecorresponsable, la adhesión al GERES se hará a partir de ahora por medio de un procedimiento en línea desmaterializado. Para adherir, pinchar aquí.


Rencontre Internationale du GERES en 2022

La thématique de la XIX Rencontre Internationale du GERES sera "Les besoins langagiers en espagnol de spécialité". Le rendez-vous scientifique annuel de l'Association sera organisé dans la ville de Toulouse, en France, par le Laboratoire Inter-universitaire de Recherche en Didactique Lansad (LAIRDIL) de l'Université de Toulouse III Paul Sabatier, du 23 au 25 juin 2022.

La temática del XIX Encuentro Internacional del GERES será "El análisis de necesidades lingüísticas en español de especialidad". Este cita científica anual de la Asociación se organizará  en la ciudad de Toulouse, Francia, por el Laboratoire Inter-universitaire de Recherche en Didactique Lansad (LAIRDIL) de l'Université de Toulouse III Paul Sabatier, del 23 al 25 de junio de 2022.


Les Cahiers du GERES n°12

"El español de especialidad en la era de la comunicación digital"

UNIVERSIDAD DE PARÍS, CLILLAC-ARP

El Comité de Redacción de la publicación en línea abierta del GERES ha examinado las contribuciones recibidas según los criterios de evaluación de los artículos definidos en las normas de publicación de la revista. Gracias a la experiencia y al trabajo del Comité de Lectura Científica, las actas seleccionadas del XVII Encuentro Internacional del GERES ya se han publicado en Les Cahiers du GERES n° 12


Les Cahiers du GERES n°13

Les délais de remise des contributions pour Les Cahiers du GERES n° 13 ont été prolongés. Pour plus de détails; cliquez ici

Se han prolongado las fechas de entrega de contribuciones para Les Cahiers du GERES n° 13. Para obtener más información, pinchar aquí.


Liste de diffusion

L'inscription à notre liste de diffusion (en bas, à gauche de l'écran) permet de recevoir automatiquement, sur son adresse de courriel individuelle, des nouvelles de l'Association. La fréquence d'information est variable, en fonction des actualités. Chaque message reçu propose un lien permettant, si on le souhaite, de se désinscrire immédiatement.

El alta a nuestra lista de correo (abajo a la izquierda de la pantalla) permite recibir automáticamente noticias de la Asociación. La frecuencia de información varía en función de la actualidad. En cada envío se propone un enlace que permite, si se desea, darse de baja inmediatamente.


Nous contacter

Passer par "Contact" dans la barre de navigation du site, tout en bas à gauche de l'écran.

Ir a "Contacto" en la barra de navegación del sitio, en la parte abajo a la izquierda de la pantalla.


Ce site n'est pas bilingue mais les informations clés seront présentées dans les deux langues du GERES. Esta página web no es bilingüe pero las informaciones clave estarán presentadas en los dos idiomas del GERES.